Projets

Posture

La Tournure souhaite proposer des ateliers de création littéraire dans différents milieux, dont les coopératives, les organisme communautaires et les écoles, pour permettre à des gens de tout âge d’apprécier un moment d’écriture foisonnant et dépourvu de toutes contraintes sinon le temps. À partir des sens, on se soumet à la page dans ses seuls impératifs d’éveil et de dépassement. Musique, vidéo, images, voix: la poésie déconstruire mais qui demeure en chantier. Chantier des errances et des corps fragmentés. Il s’agit ni plus ni moins d’un moment de création agréable où l’on revendique le droit à l’ignorance (R.Barthes), où on laisse de côté la pensée convergente d’un oui d’un non pour mieux se commettre.

Deux constats:

  • Que ce soit chez les enfants ou les adultes, la représentation du poétique en est souvent une teintée de mythes et de clichés à déconstruire
  • Très peu d’art nous habite de façon globalisante au quotidien

Deux réponses:
  • C’est là sans appui que je me repose (S-D Garneau). La poésie n’a pas de limite; il faut sans cesse agrandir son cadre et fouiller dans tous ses horizons comme dans ses moments fragiles pour mieux la saisir
  • Une pure lecture qui n’appelle pas une autre écriture est pour moi quelque chose d’impossible (R.Barthes). C’est dans l’échange que naissent les idées neuves, les idées belles

Trois postures complémentaires:
  • L’art, c’est aller à la rencontre de l’autre pour un meilleur vivre-ensemble
  • Il faut ouvrir le champ des possibles avec des activités ludiques pour tous
  • La philosophie de base est que chaque texte partagé donne de l’écriture au voisin, à la voisine

Une solution:
  • L’atelier, un espace de discussion et de création dans un esprit de collégialité visant à ce que chacun contribue à mener le groupe un peu plus loin dans sa recherche d’une expérience authentique avec la poésie. Faire frissonner les sens sera son principal mandat