Sébastien Auger, auteur de Martelages, nous offre son deuxième recueil, La fonte hivernée, où il nous conduit à travers la forêt bordée de repères et d’obsessions dans un temps assombri, polarisé certes, mais ce jusqu’à l’heureuse urgence où la promenade de l’après-midi siffle sa grâce sans peine, malgré tout, vers l’île et l’aimée, quand la rare espérance est encore la plus touchante.

«Se reposer du travers

Jaune des seize heures

Comme égarement

D’alcool d’automne

Tu contemples

À trop voir l’oiseau

nous envole»

Pour acheter le livre en ligne : http://lepressier.com/collections/meilleurs-vendeurs/products/la-fonte-hivernee-sebastien-auger