LES ÉDITIONS DE LA TOURNURE Coopérative de Solidarité

LES ÉDITIONS DE LA TOURNURE

Petite brindille de catastrophes

Diplômée d’un Baccalauréat en littérature, Mimi Haddam poursuit son cheminement en arts visuels. Petite brindille de catastrophes est son premier recueil. À travers un récit singulier en poèmes et en prose, l’auteure renie toute forme pour s’inventer nouvelle.

Comment être femme à travers les motifs, les reliefs et les couleurs qui deviennent des espaces de souplesse et/ou de résistance ?

«Ravages des seins dégonflés, du corps sans espace, ma beauté est provisoire. La passagère. Elle a les jambes prises au cou et mon corps s’enfuit. Trahisons de l’image. Figurante. Il faudrait voir les éclats de l’imperfection, se regarder de l’intérieur: l’allure des organes en noeuds, les plis et les replis, l’enlacement des cordes et des fils, l’entrecroisement étréci des voies, les amas des cellules du coeur. Je sens à présent le rythme cardiaque d’un noyau dur dans le bois. Mes étranglements, qu’on les masse pour en défaire les connexions, qu’on y sable la chaîne d’associations, qu’on y lustre les anneaux et les boucles, qu’on y panse les points de jonction.

Nous ne sommes pas faites de lignes et d’angles droits, mais de courbes et de sinuosités. Nos pliures et nos ourlets refusent de se cloîtrer dans une pièce.»

Une critique d’Artichaut magazine ici

“Petite brindille de catastrophes est un cri murmuré, qui atteste néanmoins d’une volonté de reprendre le contrôle  sur sa voix et son corps – par tous les moyens possibles. Doublée par les images d’Ariane Leblanc, qui témoignent d’une réelle compréhension du texte, la justesse des mots de Mimi Haddam ainsi que sa sensibilité rendent la lecture touchante. Par les nombreuses allusions au corps qui se mue, les lecteurs et lectrices se trouvent charmé.es par cette lecture très sensorielle.”

Une rescension par le site de la revue Les Libraires ici

“Il s’agira ici pour moi d’une relecture. Le farniente a ceci d’agréable que nous pouvons savourer pleinement des lectures passées un peu trop rapidement le reste de l’année. J’ai particulièrement aimé la forme hybride entre prose et poésie de ce livre qui est aussi traversé par les arts visuels. Tout tient du talent de son auteure qui signe chaque espace, chaque mot du recueil. Laissez-vous emporter!”

Pour acheter le livre en ligne: http://lepressier.com/collections/meilleurs-vendeurs/products/petite-brindille-de-catastrophe